Couv. ill. en coul.

Le blog bibliothéco(no)mique de Melvil Dewey et Jean-Philippe Rameau

La Blagounette de Marennes Oléron mardi 25 mars 2008

Filed under: Aphorismes,la Collec' — modérateur @ 9:59

Vu sur le blog des bibliothèques de Marennes Oléron

bibliopmo.jpg

Publicités
 

8 Responses to “La Blagounette de Marennes Oléron”

  1. Madame Thécaire Says:

    J’adore ! 🙂

  2. Mrs Bean Says:

    me too…

  3. Schtroumpfette Says:

    me three !

  4. MassyPCDM4 Says:

    A afficher dans toutes les bibliothèques !!!

  5. 3.1416 Says:

    ça me fait penser à un clip qui date déjà de quelques années et qui vantait le Bio-Optical Organized Knowledge : B.O.O.K.

    Now. You can catch a glimpse of tomorrow’s technology today!
    Welcome to the BOOK, short for Bio Optical Organized Knowledge. This remarkable device allows you to store data and access it immediately without frustrating seek times. And it never crashes. Amazingly it operates powerlessly and is entirely WIRELESS!
    Using a patented ultra-advanced bio-technology, the incredible device stores data on pressed « bio sheets! »
    The BOOK doesn’t require frustrating USB or FIREWIRE connections, and is amazingly fun. You can throw it!
    The BOOK promises to revolutionize technology as we know it. Although, incredibly expensive now, experts are saying that within a few years almost anyone will be able to afford to have some bio-organized knowledge of their own!

    Wow!

  6. Ranganathan Says:

    Cet excellent dessin illustre en contrepoint un texte paru sur ce thème voilà déjà trente cinq ans (une carrière de bibliothécaire!) ; quand l’idée d’un e-book n’était encore que pure science fiction : « C’était il y a deux ans ; au cours d’une conversation avec le responsable international des recherches d’une importante firme d’informatique, je lui posais la question : « quand votre société lancera-t-elle sur le marché une machine à communiquer dont les caractéristiques seraient : – encombrement : 20 cm x 10 cm x 3 cm ; – capacité de la mémoire : quelques centaines de milliers de mots ; fonctionnement : très souple, permettant notamment de faire varier la vitesse de la transmission à l’utilisateur, d’inverser le sens de cette transmission, de choisir une information particulière, etc.; – prix : de l’ordre de deux paquets de cigarettes? Sa réponse fut immédiate et véhémente : « je vous croyais un homme réaliste, documenté et pondéré. Or vous êtes en train de faire de la science-fiction dans le domaine de l’information. Sachez que, dans les laboratoires les plus secrets de nos centres de recherches du Texas et de Californie, on n’envisage pas un tel matériel. » Je lui avais décrit le livre de poche ». Rapporté par François Richaudeau, in : Du livre-papier au vidéo-livre. Bibliographie de la France. 2e partie chronique. 11 avril 1973, p. 394.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s