Couv. ill. en coul.

Le blog bibliothéco(no)mique de Melvil Dewey et Jean-Philippe Rameau

Comité Hygiène et sécurité mercredi 29 octobre 2008

Filed under: Bric à brac,déco — modérateur @ 9:56

Juste avant les élections professionnelles, voici 10 points à mettre à l’ordre du jour des programmes des syndicats pour la première réunion :


1 : Mon maquillage a fondu, pour cause de clim’ mal réglée.

2 : L’ordi a un écran de veille tellement triste qu’on risque la dépression dès qu’on reste devant sans rien faire ( ce qui arrive très souvent)

3 : Ma voisine a jeté malencontreusement hier un post-it avec le numéro de téléphone de la personne au cnfpt qui a promis de m’inscrire au stage « reliure 2.0 » , d’où un risque aigu de déprime, voire d’agressivité intra muros.

4 : attraper les bouquins sur l’étagère du haut va me causer une élongation des dorsaux. Bien sûr on pourrait déplacer le carton sur le petit meuble à roulettes juste en dessous, mais on n’est pas payé pour cela, bon sang !

5 : Deux des crayons dans le pot ont des mines cassées. Les tailler ferait courir le risque de se casser un ongle, au prix où sont les faux ongles aujourd’hui, avec la crise  ! A quand une filière de tailleurs de crayons dans la FPT ?

6 : L’agrafeuse n’a plus d’agrafes : c’est la troisième fois que cela arrive ce mois-ci, et Denise qui est la seule qui sache la recharger est (encore) en congés maladie !

7 : la chaise grise jure avec le mur verdâtre et la moquette beige, risquant ainsi de causer céphalées, nausées, voire diarrhées aux agents. Et puis le gris c’est trop triste.

8 : Tout nouveau papier sur le bureau risque de couper les mains de ceux qui les manipulent sans précaution, et l’administration refuse toujours de fournir des gants de bucherons aux bibliothécaires

9 : L’écran du PC en panne sur le sommet du bureau envoie un reflet agaçant dans mes lunettes, ce qui me cause un énervement constant et me mène régulièrement au bord de la crise de nerfs.

10 : ce bureau est légèrement plus bas que le voisin, causant ainsi un danger récurrent de renverser la tasse de café au lait tiède qui refroidit tout aussi régulièrement avant qu’on ait le temps de la boire. A quand de vraies bouilloires fournies par la Mairie et des bureaux coordonnés ?

Publicités
 

gérer son stress

Filed under: lunettes — modérateur @ 9:19

on a tous plein d’occasions de stresser à la bibliothèque.

Voici quelques pistes pour s’en libérer, en fonction du type de stress :

– Stress survenant dans les rayonnages : ayez toujours ceci sur votre chariot…

– Besoin de décompresser après deux heures de prêt ? brisez la glace

– Marre de télécharger des notices et de changer la vedette rameau, jamais assez précise pour vous ? retournez vous, enlevez vos lunettes et allez-y ! (autre solution, arrêtez de modifer ces p… de notices !)

 

Non, il ne faut pas rompre le silence dans les bibliothèques mardi 14 octobre 2008

Filed under: lunettes,Public chéri mon amour,souriez vous êtes filmé — modérateur @ 4:17

Du côté du Québec, une vidéo épatante !

(Merci à Luc pour le lien)

 

Martine, 2, le retour dimanche 5 octobre 2008

Filed under: la Collec' — modérateur @ 7:17

Grâce à LooOoo, nous avons retrouvé notre héroïne favorite.

 

Vu du bibliobus

Filed under: Bric à brac — modérateur @ 4:30

Sans commentaires…

 

Vous écrivez çà comment ?

Filed under: Public chéri mon amour — modérateur @ 1:34

Un lecteur à la banque de prêt :

Vous avez les rythmeurs de vers ?

le bibliothécaire, un peu dur d’oreille : excusez-moi, le premier mot du titre vous l’écrivez comment ?

le lecteur : L-E-S !!

 

McBama ou ObCain

Filed under: Aphorismes,Bric à brac,lunettes — modérateur @ 10:27

En pleine campagne électorale, il est bon de se raccrocher aux vraies valeurs. On sait que l’évaluation est la grande faiblesse des bibliothèques françaises. Aux US, par contre on adore les tableaux excel. La preuve :

Un « chercheur » a compilé TOUS les livres écrits sur les candidats, et calculé un ratio par page : on apprend ainsi que lire une page sur Obama coûte  4 cents et sur McCain  6 cents.

De toutes façons, Sarah Palin, magré ses lunettes et son chignon,  ne connait que le mot censure quand on lui parle de bibliothèques, et ne sait lire que les modes d’emploi de winchesters.